« Expérience de communisme primitif au village des anarchistes | Accueil | Le pourquoi des fouilles au corps de journalistes »

28 novembre 2008

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c65d453ef01053628d001970c

Voici les sites qui parlent de La vraie vie de l'homme qui voulait bloquer les TGV :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Vertuchou

Allons M. ShereKhan, moins de mauvaise foi, il n'y a pas que celles-ci:)
Et je m'en tape à la fin.
Autre chose à faire.

ShereKhan

M. Vertouchu, je ne vous suis pas dans vos métaphores animalières et vestimentaires...:)

Vertuchou

Sans doute, j'en ai. Mais à un moment donné, permettez-moi d'appeler un chat un chat. Ce n'est pas ici que vous trouverez l'analyse de fond que vous appelez de vos voeux (bonne année 2009). Rien ne sert de jouer au chat et à la souris, alors que le sort de cette dernière est joué d'avance. Sous les couvertures, on est nus. Il n'y a rien de mal à soulever un bord de ce qui s'y trame, tant que l'habit ne fait pas le moine.
En clair, user de sa fameuse charte pour fourguer le témoignage sous couvert d'anonymat d'une ex-connaissance(!) certainement actuelle connaissance de notre ami, et unique ingrédient mélangé à plusieurs sauces (de manière virtuose, certes, d'un point de vue rhétorique)... même un ignorant de la rhétorique parvient à en déduire la malice idéologique et l'inutilité objective.
Quant à la comparaison avec Houellebecq, je n'irais pas jusque là, sinon qu'une volonté de destruction et (moins facilement) de résurgence semble animer effectivement plus d'un quidam. C'est sur cette énigme que nous nous quittons.
J'aimerais encore attirer l'attention sur l'excellente esthétique en partie involontaire, provoquée par la mise en miroir du portrait de l'ange Besson (à droite) et du diable Coupat (à gauche)- je ne fais que décrire le hasard de cette distribution, n'y voyez pas de mauvais jeu de mots! Remarquez le style "portrait terroriste" de Coupat, dû à un défaut de pixellisation. Cette seule image de mise en scène a été utilisée par les différentes presses. Il existe cependant de nombreuses autres images du personnage en question, aussi nettes et virginales que le portrait de droite (là encore, je ne fais que décrire et non pas suggérer: que le français est retors!

ShereKhan

Allons, M. Vertouchu, un peu de nuance et de modération...:)

vertuchou

Vos interventions à ce sujet, M. Besson, ne méritent pas un commentaire si ce n'est celui-ci: vous avez l'art de prêcher des convaincus, et c'est bien triste. Une pensée mérite des questions et des réponses à la hauteur, et manifestement chez vous on n'élève que la bassesse.

ShereKhan

M. Besson,

J'appelle analyse de fond une analyse qui aille au-delà de l'anecdote, qui nous dise ce que vous en pensez vraiment, qui présente une interprétation du phénomène.

C'est mieux, c'est mieux...

Pour avoir lu en diagonale le texte de Coupat, j'ai eu l'impression qu'il part d'une analyse à la Houellebecq de la destruction du lien social, analyse qui est légitime (et je conçois qu'on puisse haïr une telle société) et qui est associée à une aspiration tout aussi légitime à une certaine restauration de la communauté.

Mais il poursuit par un exercice de plume d'intellectuel à la française, dans un cadre strictement hexagonal, exprimant une révolte sans grande issue, avec des références au vieux gauchisme et au vieil anarchisme, sans parler des copiés-collés d'auteurs marxistes un peu nihilistes ou des erreurs cocneptuelles (telles que le capital social confondu avec le capital humain).

Bref, les promesses des premières intuitions ne m'ont pas semblé être tenues - mais il s'agit d'une lecture rapide.

Si vous voulez une analyse de qui se passe actuellement et qui n'alimente aucun "terrorisme", je vous conseille ce texte:

http://www.socialcapital-foundation.org/wp-content/uploads/hunout-20084.pdf

Cordialement.

Sylvain Besson

ShereKan, je ne sais pas ce que vous appelez une analyse de fond. Mais il est certainement intéressant de constater, dans cette affaire, à quel point on peut détester le système et comment ce rejet peut cimenter de petits groupes très déterminés. Il n'y a pas d'actes terroristes dans cette affaire, mais une logique qui rappelle celle de la lutte armée des années 1970-80: affronter l'Etat avec des forces dérisoires, dans l'espoir que les masses suivront, ou que le système, ce tigre de papier, s'effondrera sous les coups. Avec, au bout du compte, le même échec. Cette fois-ci, au moins, il n'y a pas eu mort d'homme. C'est déjà un progrès...

ShereKhan

Votre réponse ne propose toujours pas d'analyse sur le fond...

Sylvain Besson

Bonjour Marc, votre critique n'est pas totalement infondée, mais l'ironie du post ne fait que refléter celle de mon interlocuteur... Cela dit, si vous lisez mon article sur le même sujet, vous comprendrez le pourquoi de cette note: la violence qui transparaît dans les écrits de Julien Coupat était aussi une violence réelle, pratiquée, assumée. Créer une autre société, c'est très noble, mais faut-il absolument s'employer à détruire l'ancienne, si elle est destinée à s'effondrer de toute façon? Là où je rejoins ceux qui le soutiennent (cf tribune des intellectuels dans Le Monde de samedi), c'est que les actes qui lui sont reprochés n'ont, à proprement parler, terrorisé personne... L'accusation d'entreprise terroriste est donc abusive.

Marc

Ne soyez surtout pas "violents", ni "dogmatiques".

Soyez mous, ne croyez en rien, c'est parfait pour foncer dans le mur les yeux fermés à l'époque que nous vivons.

Vous êtes un des seuls journalistes du Temps que je respecte, j'avais repéré votre nom grâce à votre livre sur les paradis fiscaux.

Mais s'il vous plait, ce genre de billet ne sert strictement à rien. Que des rumeurs mélangées à de l'ironie.

Il est dogmatique? alors pourquoi ne déteste-t-il pas cette femme issue de la "grande bourgeoisie vénitienne"? Et de toute façon la lutte des classes n'existe plus non? c'est démodé.

Et quelle honte, il a aimé Fight Club (!), il fait du "tourisme de combat"...

Si vous voulez vous faire un vrai avis, lisez son écrit: http://www.lafabrique.fr/IMG/pdf_Insurrection.pdf , mais peut être il est préférable d'ignorer cette frange de la population qui rêve de renverser votre/notre mode de vie, c'est plus tranquillisant, surtout lorsque l'on travaille pour un journal alimentant le système, afin d'assurer sa propre survie.

A partir de là une critique construite serait acceptable, contrairement à celle basée sur des "on dit" indigne du journalisme.

Marc

PS: Félicitation pour votre publication dans le Courrier International, cette fois votre lectorat n'aura pas été uniquement l'élite libérale romande.

"élite libérale romande"...je ne sais pas pourquoi mais ces trois mots, les uns à coté des autres, me font rire seul devant mon écran.

ShereKhan

Bref, M. Besson, sur le fond, que faut-il en penser?

frog

Le sabotage de lignes TGV, c'est plutôt nul commme aboutissement intellectuel. Cela dit, ils n'ont pas encore été jugés et par conséquent on ne peut pas les accuser de crimes qu'ils n'ont eut-être pas commis. C'est tout de même très inquiétant de savoir que de tels mouvements existent et qu'on les ignore totalement.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Sylvain Besson, correspondant du «Temps» en France, vous fait découvrir les coulisses du pouvoir et ses meilleures adresses parisiennes.


mars 2010

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Les liens

WWW.BAKCHICH.INFO
Un spécialiste des sujets d’investigation (corruption, financements occultes…) qui nourrit de grosses ambitions de croissance.

WWW.RUE89.COM
Fondé par des anciens de «Libération», il s’est fait connaître par quelques scoops (Cécilia n’a pas voté au second tour…) «oubliés» ou censurés par les grands médias.

WWW.MEDIAPART.FR
Créé par l’ancien rédacteur en chef du «Monde», Edwy Plenel, le site vise à exporter le format «quality paper» sur le web.

WWW.NOUVELOBS.COM
Un des sites d’information les plus réactifs et les mieux achalandés.

BONDY BLOG
Le spécialiste de toutes les banlieues, créé à l'origine par des journalistes du magazine suisse «L'Hebdo».

LA DISTINCTION
De l'humour suisse et (presque toujours assez) fin. Si, si, ça existe.